Flash - Saison 1

The FlashL'année dernière aura vu l'émergence de plusieurs séries issues de comics, à l'intérêt parfois douteux (Gotham) ou peinant à convaincre (Constantine). Alors qu'Arrow s'est enlisé pour sa troisième saison (et parvient difficilement à s'en relever au cours de la quatrième), Flash (présenté précédemment lors de la série 2 de l'archer) arrive avec sa propre saison. Une tendance qui n'est pas prête de s'arrêter avec l'arrivée de Supergirl, et la préparation de deux nouvelles séries (une pour DC et l'autre pour Marvel) sur un format plus court, proche de la sitcom. Mettant pour la première fois des super-pouvoirs en avant depuis le nouvel élan des super-séries (relancée par Arrow, suivi par Agents of SHIELD), The Flash inspire véritablement ce que l'on attend d'une série du genre.

Le Bolide écarlate arrivera-t-il à faire mieux que ses homologues?

Voir la bande-annonce du film, en anglais sans sous-titre.

Si le début de la série a tendance à patiner, avec une intrigue trop smallvillienne, en proposant des méchants de la semaine à l'intérêt parfois questionable, la série a véritablement décollé après la pause hivernale, en proposant une intrigue sur le long-terme avec ce qu'il fallait pour permettre à chaque épisode de raviver un intérêt qui se perdait en début de saison. C'est malheureusement le problème des séries du genre, où les scénaristes préfèrent développer les principaux personnages au détriment de l'intrigue principal (rappelons nous les premiers épisodes douloureux d'Agents of SHIELD...).

Ce regain d'intérêt, on le doit certainement à Geff Johns qui a su donner à allier ce qui fait le charme des comics et celui des séries TV. Un mélange intelligent qui réussi à intéresser les fans des deux genres. En effet, en ne proposant pas une copie directe et conforme de la bande-dessinée, notamment dans le traitement des personnages, la première saison arrive à offrir suffisamment de rebondissements pour pouvoir étonner tout le monde en multipliant les fausses pistes. Les personnages connus de l'univers de Flash sont intégrés au fur et à mesure et permet de ne pas trop rapidement s'encombrer de trop de personnages. On appréciera l'ambition donner à la série qui se permet carrément d'offrir une dimension espérée par tous les lecteurs qui semblait inimaginable il y a encore quelques temps, et qui a su montrer que la série a véritablement de l'ambition.

The FlashAu niveau de la réalisation, on reconnaitra le style propre à la chaîne qui pêche parfois lors de certaines scènes avec son aspect trop teen-friendly, mais on appréciera l'ambiance et la noirceur de certains événements qui contre-balancent l'aspect parfois trop niais de la série.

Les effets spéciaux sont assez inégaux. Si dans l'ensemble, ils sont très bons, il arrive parfois que certaines scènes aient des effets trop visibles. On reconnaîtra cependant que le travail est de très bonne qualité pour des séries TV. Le casting colle dans l'ensemble assez bien aux personnages qui sont décrits, mais on reprochera que certains d'entre ont sont assez éloignés du support original. Heureusement, ces changements s’accommodent bien avec l'ensemble de la série. Le thème musical de la série est réussi et permet de facilement identifier les notes au personnages (là où la série échoue pour Arrow).

The Flash propose une série fun et fraîche, qui pêche parfois par son aspect trop teen et ses épisodes inégaux, mais qui brille par son ambition et son intrigue.

Yeah

Finest HoursThe Flash
Créé par : Greg Berlanti et Andrew Kreisberg en 2014
Avec : Grant Gustin, Danielle Panabaker, Carlos Valdes, Tom Cavanagh...

Saisons : 2 saisons, en cours de production
Diffusion : CW

Synopsis: Jeune expert de la police scientifique de Central City, Barry Allen se retrouve doté d'une vitesse extraordinaire après avoir été frappé par la foudre. Sous le costume de Flash, il utilise ses nouveaux pouvoirs pour combattre le crime

joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates