Deadpool

Deadpool loves Jar Jar BinksDeadpool, c'est ce personnage au concept très plaisant, mais qui a vite été victime d'un succès démesuré. Et lorsque le personnage est complètement vidé de son essence de le film X-Men origins : Wolverine, on se dit que justice n'a pas été rendu pour le mercenaire disert. Après un test-footage réussi qui a étrangement leaké et face au succès de celui-ci, la FOX a laissé sa chance au personnage, notamment depuis X-Men : Days of Future Past dont les conséquences ont « effacé » les événements de sa première apparition. En affichant une promotion décalée, le film cherche à attirer aussi bien un public amateur de super-héros que d'autres films plus décalés... Et c'est réussi.

Retrouvez aussi cette critique sur Les écrans de Claire

Voir la bande-annonce.

Le succès de cette réussite est double : ses scènes d'action et son humour. Et sur ce second point, autant le dire tout de suite, le débit de blague est assez incroyable et se base sur un humour très varié... Puéril, décalé, blagues sexuelles et références méta, tout s'alterne et s'articule avec succès et ne déborde jamais pour ne pas perdre le spectateur dans des délires trop long. Le générique initial en est la preuve parfaite. Il est cependant probable qu'une partie du public soit largué par certaines blagues, à l'instar de la scène post-générique, véritable référence à un monument cinématographique de la pop-culture américaine et méconnu en France, qui ne passera probablement pas du tout auprès du public francophone qui estimera probablement que le gag en est un original pour le film.

Au delà de l'humour, les scènes d'actions sont réussies car assez longues et bien rythmées. Cependant, bien loin des films super-héroïques classiques, le film s'amuse avec la violence pour proposer des actions plus sanglants et peu habituels au cinéma américain. Des scènes débridées et assumées qui se dénotent des autres productions super-héroïques classiques.

Deadpool c'est mieux quand tu parles

Cependant, force est de reconnaître que le film souffre d'un immense souci de rythme. En ne proposant que deux scènes d'actions, au début et à la fin, le reste du film n'arrive à nous maintenir accroché uniquement grâce aux blagues. Car en voulant prendre le contre-pied d'une production classique en brisant le quatrième mur notamment en terme de narration, l'histoire se retrouve amputé de scènes dynamiques bien placées, qui finit par nuire au rythme du film. Compte tenu du personnage, plusieurs scènes aurait pu être construites différemment pour garder un meilleur sens du rythme.

La musique du film est assez réussie et colle assez bien à l'univers du personnage. Entre les deux morceaux de Hip-hop que l'on entend dans les bandes-annonces et le thème de Deadpool, qui rappellerai Smooth Criminals de Michael Jackson, le tout marche assez bien. Quant à la présence de Stan Lee dans le film... Disons que le générique initial répond à la question de sa présence.

Deapdool est un film rafraîchissant qui se démarque des autres films du genre super-héroïques, notamment par son humour omniprésent, mais qui risque d'avoir du mal à séduire un public cherchant autre chose. .

Et sinon, on se fait un Chimichanga?

Ou un shawarma?Deadpool
De : Tim Miller
Avec : Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein

Date de sortie : 10 février 2016
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Synopsis:  Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.

 
joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates