X-Men : Apocalypse

X-Men Apocalypse CritiqueBryan Singer est certainement l'un des cinéastes qui a eu le plus d'influence sur le traitement des super-héros au cinéma avec les deux premiers X-Men, où l'histoire prévalait sur l'action, cherchant à mettre en avant un propos et une vision assez politique tout en l'enrobant de nouvelles interprétations de personnages cultes sans ne jamais oublier l'émotion.

Si le réalisateur a laissé tomber les mutants pendant plusieurs années pour laisser la franchise à la dérive, avant de subir un nouveau souffle avec le film First Class de Matthew Vaughn, Bryan Singer revient derrière la caméra pour réaliser le troisième opus préquelle à la franchise, après avoir réussi son retour à la franchise il y a deux ans avec Days of Future Past.

Cette fois, c'est Apocalypse, personnage complexe et culte pour les fans de mutants, et au coeur d'un arc narratif majeur chez Marvel, qui se retrouve à être l'antagoniste du film. Singer parvient-il une nouvelle fois à offrir une oeuvre à la fois divertissante et politique?

Voir la bande-annonce du film.

Ce qui surprend dans ce nouvel opus mutant, c'est le structure du film. Là où un film traditionnel se découpe en trois parties - exposition, développement, climax - relativement égale en terme de durée, X-Men : Apocalypse se détache de ce formatage habituel pour offrir une exposition et un climax très longs, mais avec une développement très court. De cette structure atypique ressort un sentiment de film incomplet et mal équilibré. Pourtant, cela n'empêche pas le film d'être très bien rythmé. Il faut reconnaître que l'exposition devait contenir de nombreux, peut-être trop, d'éléments pour pouvoir atteindre le climax souhaité. En effet, il était nécessaire de raconter l'origine d'un vilain inédit, ses motivations et son arrivée au pouvoir ; l'introduction de nouveaux personnages dans cette "temporalité", ainsi que l'évolution des personnages 10 ans après les événements du précédent opus. Si cette structure a été adoptée, c'est dans le but de mettre en avant la toute-puissance d'Apocalypse, un vilain à la puissance telle qu'il ne pouvait y avoir d'affrontement en milieu de film, pour offrir un affrontement final plus dantesque, schéma habituel du film de super-héros.

X-Men Apocalypse Critique

Au niveau du ton, le film est à mi-chemin entre les films de Singer (sérieux) et de Vaughn (pop), donnant l'impression de voir un film hybride entre les deux réalisateurs. Car, et c'est la première fois pour le réalisateur, les scènes d'action sont incroyablement plus ambitieuses que celles des autres films, faisant de l'introduction d'X-Men 2 une scène d'action standard comparées à celles d'Apocalypse. Elles ne se limitent pas à une simple utilisation des pouvoirs, mais propose des affrontements en équipe, et des utilisations plus originales que ce que l'on a pu voir auparavant. Une nouvelle fois, le personnage de Quicksilver est au coeur d'une des scènes les plus réussies du film, mêlant à la fois épique et humour.

On peut cependant avoir un point de vue plus critique sur l'aspect temporel du film. Certains personnages, comme Angel, apparaissent dans X-Men 3 (de nos jours) et dans cet opus (années 80), et plusieurs personnages sont survolés, comme Psylocke, incroyablement charismatique mais aux motivations survolées. Il faut dire qu'avec tous les nouveaux personnages à présenter et sur lesquels s'attarder pour offrir un minimum d'empathie, sont assez nombreux pour ne pas avoir le temps de tous les développer.

X Men ApocalypseLes prestations sont très réussies. Si Sophie Turner faisant craindre le pire dans les bandes-annonces, elle arrive à proposer quelque chose de bien plus humain et complexe qu'un personnage geignard qu'on peut voir dans Games of Thrones. Une certaine déception concernant le personnage d'Apocalypse, à la prestation par Oscar Isaac est assez mitigée. Il faut dire que les effets pour modifier sa voix sont tellement intermittents qu'il donne parfois l'impression d'être en pleine puberté et en train de muer. Les nombreuses couches de maquillage nous empêchent aussi de profiter pleinement du jeu de de l'acteur.

La réalisation est très réussie. Les scènes d'actions sont toujours lisibles et compréhensibles et le réalisateur parvient toujours à multiplier les enjeux sans pour autant nous perdre, notamment dans l'espace. Quelque easter-eggs parsèment le film, notamment un caméo de Stan Lee, plus discrets que ceux de ces dernières années, nous permettant de ne pas alourdir la participation du créateur de l'univers Marvel. Une scène post-générique conclue le film, et elle est bien plus énigmatique que celles de Marvel Studios ces dernières années. La musique parvient sans souci à se muer aux événement du film, et si certaines notes font parfois penser à celle des Visiteurs, elle parvient au final à avoir sa propre personnalité et à se rattacher à celles des autres films X-Men.

A cause de sa structure inhabituelle, Apocalypse offre un opus en deçà des autres aventures des X-Men, tout en étant divertissant et réussi.

Yeah

Batman V SupermanX-Men Apocalypse
De : Bryan Singer
Avec : Jennifer Lawrence, Michael Fassbender, Sophie Turner, Olivia Munn..

Date de sortie : 18 mai 2016
Distributeur : Twentieth Century Fox France

Synopsis: Né il y a plus de 5000 ans en Egypte ancienne, Apocalypse est le premier mutant au monde. Sa capacité à changer d'apparence, sa force exceptionnelle, ses pouvoirs de télépathie et de téléportation, font de lui un dieu vivant, évoluant à des moments clés de l'Histoire. Dans le dernier film de la franchise, il s'est réveillé pour gouverner le monde à nouveau

joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates