300

300 Frank Miller300 revient sur les écrans avec une nouvelle histoire qui fait office à la fois de préquelle, de suite et d'histoire parallèle. Mais l'oeuvre d'origine 300, est initialement un comics. Retour sur le matériel source du film de Snyder, qui revit aujourd'hui.

 L'auteur, le dessinateur : Frank Miller est un écrivain ayant travaillé aussi bien dans le monde du comics avec de grands éditeurs (The Dark Knight Returns) qu'avec le milieu du cinéma avec des scénarios (Robcop 2). Il joindra les deux univers en co-réalisant Sin City avec Robert Rodriguez et adaptera sur grand écran The Spirit. Il est connu pour être un conservateur radical depuis le 11 septembre.

Accessibilité : C'est à la porté de tous. Il s'agit d'une histoire inédite, et il n'est pas nécessaire d'avoir déjà lu d'autres comics pour lire cette histoire.

 Critique : Une des plus grande particularité de ce comics, c'est sans aucun doute son format. Plutôt que d'avoir un comics au format "portrait", on se retrouve avec des images en paysages. Un mode de lecture atypique qui rappelle pourtant l'écran d'un cinéma. Un choix assez étrange puisque lorsque l'oeuvre a été écrite, c'était plusieurs années avant qu'une adaptation ne soit envisagée.

Les dessins ont une certaine particularité, qui rend difficile de donner une appréciation juste sur les images. En effet, les plans de visages et les silhouettes n'ont pas de jolis traits, mais l'ensemble de l'image est très facile à comprendre et à appréhender, permettant une grande fluidité dans la lecture. Certains personnages ne sont que des ombres, permettant d'ailleurs d'accentuer l'aspect "ennemi anonyme", face à Xerxès et à ses hommes de mains.

300 Frank millerL'histoire se lit sans difficulté avec un système narratif bien mis en place, celui de la narration pure et dure, permettant de commenter ce que l'on voit au dessin. Mais il ne s'agit par de purs commentaires, il s'agit surtout de donner du contexte et de la psychologie aux personnages, qui malgré les quelques pages de récit se retrouvent grandement étoffés.

Cinéma vs. Comics : L'histoire du comics est beaucoup moins étoffée. Ici aucune trace de la trame politique de la Reine Gorgo voulant faire partir les Spartes à la guerre. L'univers de base y est développé, notamment sur la formation des guerriers Spartes, mais même sans ces indications, 300 reste facile à lire. Plusieurs plans du film sont des reproductions à l'image près du comics, faisant parfois plus penser à un story-board qu'à une bande-dessinée. Cependant, le fait que le film soit plus fourni que le comics pose un souci sur l'intérêt de l'oeuvre original : tout y est, rien n'est coupé faute de temps ou d'accessibilité.

300 est une oeuvre très réussie qui raconte sans difficulté la bataille de Thermopyles. Mais on peut regretter le style de dessin, pas forcément appréciable. Les fans du film y trouveront une lecture plaisante, quoiqu'un peu redondante.

 

300
Ecrit et dessiné par : Frank Miller
Edité chez Rackham

Prix : 22€


Synopsis: L'armée persane - si puissante que la terre tremble sous ses pas - s'apprête à écraser la Grèce, île de raison et de liberté dans une mer d'obscurantisme et de tyrannie. entre la Grèce et cette vague destructrice il y a un petit détachement d'à peine trois cents guerriers. Mais ces guerriers sont plus que des hommes... Ce sont des Spartiates.

 
joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates