Daredevil (Frank Miller) T1

Daredevil Frank MillerAdapté cette fois sur le petit écran, Daredevil est revenu sur Netflix amenant de nouveaux personnages. Et si l'essentiel de la nouvelle saison tourne autour du Punisher, il ne faut pas oublier le personnage d'Elektra, créé dans un run mémorable de Frank Miller, ce même run qui aura fait du Caïd la Némésis de l'homme sans peur, lui qui n'était qu'un vilain secondaire de Spider-Man.

L'occasion de revenir donc sur le premier volume des trois édités à l'heure actuelle, pour coller avec la nouvelle saison de Daredevil.

L'auteur, le dessinateur : Frank Miller est un habitué de la section comics. Avec Sin City, 300 ou The Dark Knight Returns, présenté une nouvelle fois l'auteur ne semble pas nécessaire. Rapidement, il a d'abord écrit des scripts pour Hollywood (Robocop 2) avant de se lancer dans les comics. Il finit indirectement par rejoindre les deux puisque plusieurs de ses comics ont été adapté.

Accessibilité : Lorsque Frank Miller a commencé à travailler sur le personnage de Daredevil, la porte lui était grande ouverte. Plus personne ne savait comment traiter le personnage. Frank Miller a donc cherché à remettre le personnage au goût du jour en lui faisant une cure de jouvence. Nouveaux personnages, nouvel ennemi, nouvelle histoire amoureuse, nouvelles intrigues inédites... tout a été fait pour attirer de nouveaux lecteurs et ainsi se montrer extrêmement accessible.

Critique : Ce premier tome de Daredevil se lit avec une facilité assez déconcertante. D'une fluidité narrative assez incroyable, Frank Miller offre un récit à la fois prenant et intense. En n'hésitant pas à multiplier les péripéties tout en les concentrant sur un nombre restreint de personnages, le run complet ne lasse jamais et finit par offrir l'une des histoires majeures de l'homme sans peur.

Pour ce faire, Frank Miller n'hésite pas à jouer avec la chronologie rétroactive (ajouter un élément dans le passé de personnages sans en modifier leur histoire, qui permet d'étoffer l'histoire sans nuire à la fluidité narrative), des flash-backs apportés au bon moment pour réussir à ne jamais nuire à la compréhension du récit.

Les dessins sont vraiment exceptionnels. Certes, Miller a un style à lui, mais il est loin d'avoir le trait qu'il a pu avoir sur des comics comme Sin City. Ici, le style reste assez classique tout en étant suffisamment personnel pour ne pas être oublié. En gérant lui-même les couleurs, Frank Miller offre des planches sublimes à la mise en scène d'une grande réussite.

TV vs. Comics : Dans cette seconde saison de Daredevil, Le Caïd est énormément en retrait, bien loin de son importance dans le comics. Caïd qui a énormément emprunté à ce récit. Cependant, le traitement d'Elektra a plusieurs similarités avec ce récit : ils se sont connus pendant leurs études, elle devient l'assassin célèbre et plus encore.

Daredevil, par Netflix n'est pas l'adaptation de cette bande-dessinée, mais elle en est le coeur même par le développement de ses personnages, leurs motivations et leurs relations.

Daredevil Frank Miller

L'apport de Frank Miller au personnage de Daredevil est incommensurable. Un récit maitrisé, des personnages touchant, ces volumes sont les must-have pour les amateurs du justicier cornu.

The Dark Knight Returns Ubran ComicsDaredevil par Frank Miller Tome 01
Ecrit et dessiné par : Frank Miller

Edité chez Panini Comics France

Prix : 36€


Synopsis:  Au début des années 80, Frank Miller révolutionne la série Daredevil et redéfinit le personnage. Ces épisodes incontournables sont aujourd'hui réédités à l'occasion des 50 ans de l'homme sans peur ! Découvrez notamment la première apparition d'Elektra, la redoutable mercenaire ninja et ancien amour de Daredevil.

 
joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates