Citizen Kane

Citizen KaneSorti il y a plus de 70ans, Citizen Kane est aujourd'hui considéré comme le meilleur film de tous les temps. Pour fêter les 100 ans qu'aurait eu Orson Welles, retour sur un monstre sacré de la réalisation, un film incontournable...

Voir la bande-annonce, en anglais sans sous-titre.

Avec un film sorti en 1941, autant être tout de suite honnête, le film a énormément vieilli du point de vue du rythme. Les moments sont lents et les spectateurs néophytes auront peut-être du mal à rester devant le film pendant ces 2 heures. Mais si le film souffre de son âge, force est de reconnaître que le résultat, aussi bien au niveau de la réalisation que du scénario, est brillant.

En effet, bien qu'il s'agisse du premier film du jeune réalisateur, les techniques employées sont phénoménales, lorsqu'on les recontextualise. Le plan, classique de la caméra qui filme un bâtiment pour passer à travers la vitre et filmer ce qu'il se déroule à l'intérieur. Le concept vient de ce film. Et les inventions ne se résument pas à ce type de plan. Pour la première fois, le film joue énormément avec les premier-plans et les second-plans. Un tour de force qui change radicalement des films de l'époque où tout se passait sur le même plan. Les raccords utilisés sont très bons, parfaitement mêlés à la photographie et le film regorge d'astuce qui, si elles paraissent dérisoires aujourd'hui, force l'admiration pour l'époque.

Citizen Kane

La musique colle assez bien au ton du film, et si elle est très classique, elle est suffisamment discrète pour ne pas casser le film, et assez puissante pour mettre en avant les différentes émotions que le film transmet.

La seconde force du film, c'est son scénario. Construit comme une enquête, le film alterne de façon très astucieuse entre la chronologie principale et les flash-backs, sans jamais perdre le spectateurs dans sa chronologie. Les références sont nombreuses au travers des discussions à ce qui sera dévoilé plus tard, mais l'histoire ne s'embourbe jamais pour perdre le spectateur. En étalant le film sur autant d'années, on se retrouve avec un travail titanesque et pourtant non moins captivant, grâce à un portrait du personnage principal de plus en plus approfondi, de plus en plus humain.

La conclusion du film est, elle aussi, brillante. Cette conclusion sur l'histoire d'un homme qui pensait tout avoir rappelle à quel point certaines choses sont vaines et que le plaisir et le bonheur viennent parfois de choses futiles.

Si le rythme du film plombe énormément son visionnage, Citizen Kane n'en demeure pas moins qu'une pépite de réalisation et de scénario. Un indispensable pour tous les amateurs de cinéma.

Hell Yeah

Citizen Kane PosterCitizen Kane
De : Orson Welles
Avec : Orson Welles, Joseph Cotten, Dorothy Comingore, Agnes Moorehead.

Date de sortie : 1941
Distributeur : 

Synopsis: Le milliardaire Charles Foster Kane, un magnat de la presse, vient de mourir dans sa fabuleuse propriété de Xanadu en prononçant un seul mot : "Rosebud" (bouton de rose). Thompson, un reporter, va en rechercher la signification en enquêtant dans son entourage et en retracant l'existence du magnat.

 
joomla templatesjoomla template
2017  captain-movie.fr  globbers joomla templates